HISTOIRE DE LA PHARMACIE

 

 

Stèle représentant  l'emblème médical à Ephèse

 

Chaque civilisation a légué ses connaissances de l'art de guérir : de magique, la thérapeutique est devenue religieuse, empirique puis scientifique, et drogues, remèdes et médicaments se sont succédé au fil des siècles, suscitant de l'enthousiasme  ou de la méfiance, jamais de l'indifférence. L'art de guérir a subit des oscillations pendulaires, rythme qui suit celui de l'histoire et des connaissances, alternance de périodes d'obscurantisme et de lumière où les idées et les découvertes ont jailli.

Mais si les inventions thérapeutiques ont suivi pendant six mille ans les découvertes scientifiques, l'art de guérir a donné la faveur tour à tour aux médicaments naturels ou de synthèse. Ressources de la nature, découvertes dues au génie de l'homme se sont mêlées et parfois opposées, la thérapeutique progressant chaque fois qu'il y a eu rejet des idées préconçues.

Cette Histoire de la Pharmacie et des Médicaments souhaite contribuer à mettre en lumière les conceptions qui ont vu le jour au fil des siècles et à saisir certains des aspects du mystère exaltant de la filiation qui, par-delà les millénaires, unit les hommes.

Rédaction: J.C.D.
Iconographie: J.L.D.
Maquette, Réalisation du site Web: B.G.